ENSEIGNEMENT APOSTOLIQUE - FORMATION BIBLIQUE POUR TOUS (FBT)
   
 
  UN CHRETIEN PEU-IL CELEBRER NOEL, PAQUES...?

 UN CHRETIEN PEUT-IL CELEBRER NOEL ?

Doit-on revenir aux fêtes juives de l’Ancien Testament ?
 
Lévitique 23 nous présente les 7 fêtes israélites instituées par Dieu. Le Sabbat (repos hebdomadaire) étant la colonne et le pivot central de ces fêtes: Pâque, Pains sans levain, Prémices, Pentecôte, Trompettes, Expiation, Tabernacles.
 
Les seules "fêtes Chrétiennes" dans le Nouveau Testament instituées par Jésus sont le Baptême et la Sainte Cène.
 
Cependant, est-il correct de dire que Noël est d'origine païenne ?
 
On dit que Noël est l’anniversaire et la célébration de la naissance de Christ. Noël est célébré par beaucoup de protestants et l’église catholique romaine le 25 Décembre. Les églises orthodoxes orientales célèbrent Noël le 6 Janvier. L`église arménienne le 19 Janvier.
 
I-UN PEU D'HISTOIRE
Les célébrations de décembre sont très anciennes. Il y a bien plusieurs siècles qu'elles ont commencées. Les origines des festivités de décembre se trouvent très profondément ancrées dans les coutumes, le folklore et les traditions des druides (prêtres celtes de Gaule, de Bretagne, d’Irlande) des scandinaves, des romains et des égyptiens...     
Depuis les Temps anciens, il y a eu des célébrations à cette période de l'armée où les « jours deviennent plus longs et la température plus froide »On disait que "la lumière réveille la terre et que de nouveaux espoirs se lèvent dans les cœurs refroidis ”. C'est le SOLSTICE D'HIVER. Le Soleil, parent de la fertilité, recommence à se lever avec une nouvelle vigueur et une puissance nouvelle après avoir été à son « point le plus bas dans le ciel ».
 
Durant l'âge d’or de Rome, les SATURNALES annonçaient le retour de l’espoir. Les romains honoraient le dieu Saturne par cette fête qui s’étendait du 17 au 24 décembre.
Le 22 décembre, Rome fêtait aussi "Brumalia"l’anniversaire du Soleil invincible. Les Perses célébraient eux aussi le dieu – soleil Mithra.
Les peuples Nordiques accordaient une grande importance au solstice d'hiver et au retour du soleil.
a)LE VIEUX SOLSTICE D’HIVER
Au départ des célébrations de Décembre, il s'agissait de célébrer le solstice d'hiver et le début du retour du soleil du Sud vers le Nord (Mouvement apparent).Le Solstice: c’est l’époque de l'année où le soleil dans son mouvement apparent atteint sa plus forte déclinaison dans l’hémisphère Nord ou Sud et qui correspond à une durée du jour maximal ou minimal. 21 ou 22 juin, début de l'été; 21 ou 22 décembre, début de l’Hiver (hémisphère Nord). Le 21 ou le 22 décembre est le jour le plus court. Les nuits sombres et tristes de l’hiver suscitaient de la tristesse aux anciens. Toutes les nations primitives célébraient la saison où la variation du mouvement apparent du soleil (Solstice d’Hiver) annonçait la venue du printemps. Les peuples anciens n’ayant pourtant pas une connaissance scientifique très approfondie ont cependant pris conscience de leur dépendance vis à vis du soleil comme source de lumière, de vie et de bien-être. Ceci les a poussés à adorer le soleil.
 
 
b) LES SATURNALES (« saturnalia »)
 
 Fêtes de la Rome antique célébrées au solstice d'hiver en l'honneur de Saturne (une ancienne divinité, dieu de l'agriculture et de la moisson, de la semence et de l'abondance). Pendant ces festivités, s’étendant du 17 au 24 décembre, il régnait alors les plus grandes licences (libertés excessives tendant au dérèglement moral) et les plus grandes débauches. Du sang de taureau était répandu partout. Les écoles étaient fermées. Les maisons et les temples étaient décorés. Des bougies étaient allumées. La réjouissance et la débauche régnaient et on offrait des cadeaux.
 
Les « BRUMALIA » et les « JUVENALIA » (fêtes de l'enfance et de la jeunesse) étaient ajoutées aux saturnales dans le but d’avoir de grandes célébrations continuelles.
 
c) LES CALENDES DE JANVIER
Fêtes du nouvel an romain, allant du 1er au 3 janvier. Les Calendes étaient les premiers jours du mois chez les romains
   
SATURNALES+ANNIVERSAIRE DU SOLEIL+CALENDES = FESTIVAL CONTINUEL
 
d) Le Culte du soleil (Ez.8:16)
 
 Les Perses (iraniens) adoraient Mithra, le dieu-soleil représentant la bonté, la justice qui donne la vie éternelle. Selon eux, « Mithra conquérait le taureau symbolisant le mal et les ténèbres ». Les Perses faisaient de grands feux en l'honneur de Mithra, dieu de la lumière. Certains célébraient la naissance du feu, fils du dieu soleil. Une grande foule venait idolâtrer Mithra devant la grotte sacrée où il apparaissait sous les traits d'un nouveau-né.
   Les Perses adoraient l'astre brillant sous le nom de Mithra. Les Assyriens sous le nom de Bel. Les Chaldéens l'appelaient Shamash. Les Phéniciens et les Syriens baal. Les Egyptiens Ra. Les Grecs hélios. Le premier jour de la semaine était le jour du soleil, solis die (Sunday, en Anglais).
 
e) AUTRES FETES DU MILIEU DE L'HIVER
 
  • En Europe du nord, il y avait la fête des bûches (Yule festival). Les Bûches brûlées étaient des symboles ayant un rapport avec le soleil. Elles étaient brûlées en hommages au "père tout-puissant" Odin (nom scandinave du dieu germanique Wotan). Odin (un ancêtre du père Noël) récompensait ou punissait les enfants selon leur comportement.
En Suède, Le 13 décembre est la Sainte Lucie. C’est le début de la saison de Noël. Dans l'ancien calendrier, le 13 décembre était le jour le plus court de l’année. Ce jour annonçait donc le retour du soleil. La fête de la Sainte Lucie est appelée petit Noël (lila yule). Le 13 décembre est donc l’ouverture officielle des festivités de Noël.
La Sainte Lucie est un jour de Joie. De l’hiver, on passera au printemps. La Croyance était que cette date donnait la puissance pour briser les malédictions de l’hiver et pour annoncer aux démons que leurs puissances ont été anéanties et que le soleil retournera bientôt.
 
En Grande Bretagne et Scandinavie: On célébrait Yule ou Yol. Fête des bûches. On brûlait des branches à feuilles persistante (sapin). Il y avait des cérémonies et des célébrations. On brûlait de grandes bûches. Les anciens craignaient de voir le soleil qu'ils adoraient se faire tuer par les forces des ténèbres. Ils offraient donc des sacrifices pour le retour du soleil (vers le 31 Octobre, Halloween). Le 21 Décembre, les jours redeviennent plus long. Lentement mais sûrement, les jours deviennent plus chauds. Les celtes croyaient que c'était parce que leur sacrifices étaient acceptés à Hallloween (all hallows eve, veille de la Toussaint).


Les peuples germaniques primitifs craignaient et détestaient les hivers glaciaux. Ils croyaient que les mauvais esprits se promenaient pendant les jours sombres et les longues nuits pour essayer de tuer les êtres vivants. Les plantes semblaient mourir. Mais les arbres à feuilles persistantes continuaient à vivre. D’où la croyance que là où se trouvent ces arbres les esprits n'accèdent pas. Ils emportaient alors les branches de ces arbres chez eux.
 
HANOUKKA: fête juive de la dédicace Fête de lumière. Christ a été à la fête de la dédicace du Temple (Jean 10 :22-23). Les juifs la célébraient a peu près à cette époque. (Cette année, 22-29 décembre 2008 )
 ANOUKKA: FETE DE LA LUMIERE:

 H

Fête annuelle des juifs de 8 jours commémorant la restauration du Temple et sa nouvelle consécration après sa profanation par Antiochos Epiphane et la victoire des juifs sous les maccabées. (1 Maccabées 4:52-59, 2Maccabée 10:5, apocryphes). Jésus a assisté à cette fête (Jean 10:22-23 : "On célébrait à Jérusalem la fête de la dédicace. C'était l'hiver. Et Jésus se promenait dans le Temple”.
Dédicace, en hébreux Kadhesh signifie sanctifier. Hanoukka veut dire consacrer. C’est la célébration d'un miracle. En décembre les juifs célèbrent une fête de 8 jours en souvenir d'un miracle ayant eu lieu en Palestine il y a environ 2100 ans. Hanoukka a été institué par Judas Maccabées. Les macchabées (famille de patriotes juifs) ont commencé leur oeuvre de purification du Temple de Jérusalem et le 25 Kislev (9ème mois du calendrier juif, une partie tombe au mois de Décembre). Cette oeuvre était achevée et une lumière sacrée était allumée (remarquez les similitudes avec le 25 Décembre). Hanoukka tombe donc le 25 Kislev. Fête de la dédicace ou des lumières
 
LE PERE NOEL (SANTA CLAUS OU SATAN'S CAUSE)
Il est né aux USA il y a un siècle. On l'y appelle SANTA CLAUS (SAINT NICOLAS). Avant, saint Nicolas récompensait les enfants à Sa fête. Le 06 décembre. Puis c'est l'enfant Jésus qui a commencé à récompenser à Noël. Saint Thomas (veille du 11 Novembre), les bonnes dames… ont aussi eu à gâter ou punir.
St Nicolas était évêque de Myre en Asie mineure (il aurait fait beaucoup de miracles et récompensait les enfants. "St Nicolas" est arrivé à New York au 17ème siècle qui s’appelait alors la Nouvelle Amsterdam , et est devenu son saint patron. Il y a été "emmené" par des marins hollandais à la proue de leur navire. Ce récit de Washington Irving décrivant l'arrivée de St Nicolas à N.Y. publié le 6 Décembre 1804 fascine toute l’Amérique. Dès 1812, les enfants commencent à croire à Santa Claus
(Père Noël). En 1821, un théologien appelé Clément Clark Moore publie "twas the night before Christmas" (c'était la nuit avant Noël) qui plait à tout le monde et "lance" le père Noël avec ses traîneaux et ses rennes. Clément Clark enlève les attributs épiscopaux (mitre, chasuble, cross) trop catholiques pour les protestants et les laïcs. En 1886, le dessinateur Thomas Nat donne les traits définitifs du personnage. L'évêque devint ce gros bonhomme habillé de rouge. Les USA exportent le père Noël après la première guerre mondiale. Maintenant, il est connu dans tout le monde. En 1904 le père Noël débarque dans le "Larousse".
 
On enseigne les choses suivantes: le père Noël est omniscient, omnipotent, omniprésent, fidèle, éternel, Amour, immuable, juste, bon, souverain. Le père Noël revient bientôt, il est adoré.
Vous avez remarqué que ce personnage a volé les attributs de Dieu.
La Bible appelle cela idolâtrie. Dieu est un Dieu Jaloux qui ne peut tolérer d'autres dieux devant Sa face (Ex. 20: 3-4).
 
EST-CE UN DIEU COMME LE PERE NOEL QUE VOUS VOULEZ QUE VOS ENFANTS CONNAISSENT, MEME SI CE N'EST QUE POUR JOUER?
 
1L'EGLISE CHRETIENNE N'A PAS APPROUVE LES COUTUMES PAIENNE DATANT D'AVANT LA VENUE DE CHRIST.
Le 25 décembre n'est pas vraiment l'anniversaire de Jésus-christ. Personne ne connaît la date de Sa naissance.
Quand l'empereur romain Constantin a décrété que le Christianisme était la nouvelle foi de l'empire romain, au début du 4ème siècle, le Christianisme avait gagné mais les rites païens persistaient. Exemple : le culte d'un dieu venu de perse, Mithra qui renaissait chaque année au solstice d'hiver.
Il semble que les papes aient voulu, en choisissant le 25 décembre, détourner les païens du culte de la victoire du jour sur la nuit, c’est à dire du solstice d’hivers, en lui donnant un sens chrétien, la victoire du Soleil de Justice. C’est à dire celle du Christ sur les ténèbres. En occident, Noël est fêté dès 354. Les chrétiens ont donné entièrement à cette époque de fête un nouveau nom, et un nouveau sens. Ils ont appelé cette fête "la messe de Christ" en anglais Christ + mass (Christmas). Cette fête marque l’anniversaire de Jésus bien que la date exacte ne soit pas connue. Différentes dates ont été données: 25 Mars, 14 avril, mois d’octobre…
 
En 137, Telesphoris, évêque de Rome donna l'ordre de célébrer la fête d'une manière solennelle pour annuler les effets des festivités païennes. C'est l'évêque de Rome (Libérus) qui a commencé à observer Noël le 25 Déc. Première célébration à Rome en 354.
L'allongement des jours à partir du 21 Déc. Donnent lieu à des célébrations joyeuses. Le Pape Libérus a donc eu l'idée de fixer le 25 Décembre comme date de la naissance de Jésus dont la date n'est pas mentionnée par l'Evangile.
Désormais c'était l'enfant Jésus qu'on adorait dans la grotte où Lumière spirituelle, il naissait auréolé de paille.
 
Pendant longtemps certains chrétiens refusaient de célébrer Noël car cela leur rappelait les saturnales romaines. Ex. les puritains en Nouvelle Angleterre (USA).
Les presbytériens et les puritains anglais avaient interdit la célébration de Noel.
 
UNE ALTERNATIVE CHRETIENNE AVEC UNE SIGNIFICATION CHRETIENNE
 
La naissance de Jésus est le grand cadeau de Dieu à l’homme. Ceci a une grande signification pour nous.
Le vrai sens de Noël c'est l’amour, CAR DIEU A TANT AIME LE
MONDE. LE MONDE DE L'HIVER GLACIAL EST TRANSFORME EN UN MONDE
MERVEILLEUX DE BEAUTE;
L'EPOQUE DE NOEL N’A PAS SEULEMENT UN SENS RELIGIEUX PROFOND; C'EST
AUSSI UN TEMPS DE REJOUISSANCES FAMILIALES, UNE FETE DES CŒURS AVEC SOIREES JOYEUSES.
 
De Malachie à Matthieu il y a 400 ans de silences. De ténèbres.
Jésus brise la tête du diable, le taureau.
JESUS EST L'ETOILE BRILLANTE DU MATIN (Ap. 22: 16, 2Pi. 1: 19). Jésus est celui qui éclaire tout homme (Jn. 1:9)
Jésus est la Lumière du monde (Jn. 8:12)
Jésus est le soleil de la justice (Mal. 4:2)
  
Les lumières de Noël :
"Quand ils (les mages) aperçurent l'étoile ils furent saisis d'une très grande joie (Mt 2:10).
Les bougies qui brûlent, symbolisent Christ la Lumière du monde.
Les chrétiens aussi sont la lumière du monde (Mt 5:14. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes (Mt 5: 16)
Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière;
sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort une lumière
resplendit (Es.9:1). Dieu est lumière (1Jn. 1:5).
BONNES RAISONS POUR NE PAS CELEBRER NOEL
-Le Christ n'est pas né en décembre
-Origine païenne de certaines coutumes.
-C'est une fête commerciale
-Noël n'était pas le point central des premiers chrétiens. Le mystère pascal était le centre de la foi chrétienne.
C'est la société de consommation qui a fait que Noël a pris le dessus sur Pâques. L'industrialisation, les loisirs et l’accent mis sur les plaisirs immédiats ont entraîné la prééminence de Noël ; Noël est alors devenu l'objet de la piété populaire.
 
Dans la liberté chrétienne :
 
BONNES RAISONS POUR CELEBRER NOEL
-L'histoire de la nativité nous rappelle des vérités-clés et glorieux comme celles de l'Incarnation. La Parole se fait homme.
-Toute l'année, nous parlons de Christ crucifié, ressuscité et monté au ciel.
-Dieu vient sauver le pécheur.
-Les cœurs sont ouverts à l'Evangile pendant la période de Noël.
 
CONCLUSION
Les seules fêtes chrétiennes sont le Baptême et la Sainte Cène. Mais, QUE PERSONNE NE VOUS JUGE AU SUJET D'UNE FETE (Col. 2:16). Il ne s'agit pas ici d'observer ou de participer aux fêtes des fausses religions.
IL N'EST PAS CORRECTE DE DIRE QUE NOEL EST D'ORIGINE PAIENNE, CAR IL EST BASE SUR L’HISTOIRE DE LA NATIVITE RACONTEE PAR L'EVANGILE. La célébration de la naissance de Chris (quelle que soit la date) en harmonie avec les événements entourant cette naissance (Luc 2 :1-20 ; Mt 1 :18-2 :12) est une expression d’amour, de révérence et de dévotion normale envers Notre Seigneur Jésus-Christ.
 
Victor Bisset dit : on peut accepter des traditions permises, mais pas enseignées par la Bible. Cela se fait par exemple quand d une église fête Noël et paques qui sont tous les deux calquées en quelque sorte sur des fêtes païennes européennes. Il est évident que la célébration de ces fêtes n'est ni pratiquée, ni enseignée dans la Bible. POURTANT NOUS TROUVONS QUE NOUS AVONS LA LIBERTE DE LES OBSERVER EN      SOUVENIR DES GRANDS EVENEMENTS DE LA VI E DE NOTRE SAUVEUR ET SEIGNEUR".
 
ON EST CEPENDANT BIEN TENTES DE LAISSER CETTE FETES AUX PAIENS. CAR SON ASPECT PAIEN, TEL QUE NOEL EST CELEBRE PAR LE MONDE, EST REPULSIF.
 
QUELS SONT NOS MOTIFS? QUI EST LE CENTRE ET LA RAISON DE CETTE FETE?
  
 
Un défi: trouver une pratique (ou une théorie) qui n'a pas plus ou moins de racines pagano magiques et idolâtres
 
Beaucoup de chrétiens rejettent la fête de Noël. Certaines sectes aiment couper les cheveux en quatre. Certains ont la démangeaison de la chasse aux sorcières. MAIS, les noms des mois, par exemple, sont d’origine idolâtre: Janvier (Janus, dieu suprême de la vieille Etrurie), Mars (dieu de la guerre), Avril (de aperire, ouvrir, consacré à venus), Mai (Maïa, déesse des champs), Juin (Junon, épouse de Jupiter).
 
Les noms des jours de la semaine sont d'origine idolâtre (sauf samedi <sabbat> et dimanche <jour du Seigneur> en français): lundi (jour de la lune), mardi (j. de mars), mercredi (j. de Mercure), jeudi (j. de Jupiter), Vendredi (J de Vénus).
En anglais ils sont le jour du soleil (Sunday), de la lune (Monday) et de 5 planètes. (Samedi, saturday,            jour     de       saturne.
 
La manière de compter les jours est influencée par le mithraïsme et la civilisation romaine. Les jours sont empruntés aux astres. Le jour saint de Mithra est le premier jour (Solis die, jour du soleil, sunday en anglais). Certains chrétiens refusent de les appeler par ces noms. Ils disent: "2ème jour de la semaine, 3ème jour.. .".
Lorsque l'on rattache historiquement une pratique (ou une théorie) à des ancêtres païens (ou occultes), il faut se poser la question de savoir s'il y a filiation ou si malgré les apparences, il y a solution de continuité (interruption).
Il y a des festivités et des pratiques auxquelles on peut trouver des ancêtres païens (occultes), mais qui ne sont pas plus païens (occultes) en elles-mêmes.
Par exemple pour le sport, la médecine, la pharmacie... il y a solution de continuité.
 
 
Doit-on condamner le sport? Les anciens couraient tout nus en sport-spectacles avec leurs cruautés et leurs idolâtries en l'honneur des dieux païens (gladiateurs, fauves...). Les empereurs chrétiens ont abolit les jeux. Mais le sport a évolué. L'astronomie? Liens avec l'astrologie?
La chimie? La Médecine? Esculape, dieu romain de la médecine (grec Asclépios) La Pharmacie? (Du Grec Pharmakeia qui veut dire magie)
 
  
Un mot sur Pâques
En Grec Páscha. Les anglophones appellent Pâques Easter. La Pâque juive est appelée Passover en anglais. Easter est un mot germanique (rameau indo-européen dont sont issus l’anglais, l’allemand, le néerlandais et les langues nordiques). Easter correspondait au festival de l’équinoxe du printemps (20 ou 21 Mars). L’Equinoxe est l’époque de l’année où il y a égalité de la durée des jours et des nuits. L’ Equinoxe d’automne tombe le 22 ou le 23 septembre. Avec la venue du Christianisme, la célébration de l’Equinoxe du printemps fut remplacée par l’anniversaire de la Résurrection de Christ qui en Grec et dans les langues romanes est Páscha (et dérivés).
 
Nous ne trouvons pas non plus de célébration de la Résurrection dans le Nouveau Testament. Les chrétiens juifs l’ont célébrée le 14 Nissan quel que fût le jour de la semaine. Les chrétiens d’origine païenne (les gentilles) la célèbrent le dimanche – jour du Seigneur après le 14 Nissan. Mais chaque dimanche était une petite Pâques.
Selon le Concile de Nicée (325), Pâques devait se célébrer le premier dimanche après la pleine lune suivant l’équinoxe du printemps. Aujourd’hui, Pâques tombe entre le 22 Mars et le 25 Avril. En fait le dimanche après la Pâque juive (14 Nissan qui varie d’une année à l’autre). Les orthodoxes fixent une autre date pour Pâques.
 
Le problème du mot anglais pour Pâques Easter :
En Grec aster et en Perse stara signifie étoile. Dans l’empire d’Akkad (Mésopotamie) Ishtar était une déesse. Ishtar était aussi une déesse babylonienne. Ishtar ou Ashtart était la principale divinité du panthéon phénicien. Déesse de l’amour et de la fécondité (fertilité).D’où les œuf de Pâques. Elle était l’objet de culte licencieux. . Ishtar était donc une déesse sémite adorée en Phénicie, à Canaan, en Assyrie et à Babylone ; sons les noms de Ashtoreth, astarté, ashartu… A Babylone, Ishtar était déesse de l’amour et de la guerre. La prostitution y était pratiquée en son nom. En Assyrie elle était déesse de la guerre. A Canaan elle était compagne de Baal.
Sous le nom d’Astarté, les Grecs l’assimilaient à Aphrodite (déesse grecque de la beauté et de l’amour). Vénus était la déesse romaine des jardins, puis de l’amour et de la beauté par son assimilation à l’Aphrodite des Grecs.
Easter vient de ces mots aster, stara, Ishtar…
 
 
Doit-on revenir aux fêtes juives de l’Ancien Testament ?
Si on peut maintenir les fêtes dans le culte Judéo-chrétien, ce sera sous la perspective de la grâce, de la croix, d’une Alliance Nouvelle dans le Sang de Jésus.
 
Une prophétie nous venant d’Israël nous dit ceci :
LA MARQUE DE YAHVEH : LES SAINTES CONVOCATIONS
Il n’est pas étonnant non plus que Satan ait réussi à dépouiller l’Église du sabbat pendant plus de 1600 ans depuis le Concile de Nicée. A cette époque, l’empereur Constantin a remplacé le sabbat par le dimanche parce qu’il adorait le dieu soleil. Jusqu’alors, l’Église entière se reposait et adorait le jour du Saint Sabbat, même 300 ans après la résurrection et l’ascension du Messie !
Maintenant, le Commandement a été donné dans les Cieux depuis Son Saint Trône, ordonnant la restauration de Son peuple dans une adoration sainte, qui est la restauration des Marques de Yahveh, et ceci inclus le Saint Sabbat et les Saintes Fêtes prescrites.
 Les marques d’idolâtrie envers le soleil qui se trouvent dans toutes les fêtes et célébrations de la chrétienté depuis le Concile de Nicée doivent être extraites de Sa sainte Épouse et Ses saintes marques doivent être restaurées ! Ces marques sont éternelles et sont données pour le genre humain entier !
 L’Église à beaucoup à apprendre, après 1800 ans de divorce d’avec ses fondements juifs établis dans les Saintes Écritures.
 (Dominiquae Bierman, Responsable juive messianique - juive chrétienne)

Une autre Prophétie venant d’Israël : 
Je restaure mes signes, mon saint calendrier mes saintes fêtes et ma sainte adoration ! Je nettoie mon Épouse de toute trace de culte romain et d’influences païennes, et je l’appelle à retourner sur ses fondations hébraïques : mes saints statuts et mes commandements, mes fêtes et mes saintes convocations.
  L’empereur romain Constantin lorsqu’il est devenu chrétien en l’an 325, a transformé l’adoration biblique, hébraïque et juive de l’Église en une adoration gréco-romaine ! Il a changé les temps et introduit le dimanche à la place du saint sabbat, parce qu’il était un adorateur du soleil. Il a placé Noël au moment du solstice de sorcellerie d’hiver, à la place de la Fête des Tabernacles originelle, période de la naissance du Messie. La Fête de Pâques a aussi été déplacée pour honorer la déesse de la fertilité au lieu de commémorer la crucifixion du Messie à Pâques et sa résurrection à la Fête des Premiers Fruits.
Jusqu’à ce jour, la majeure partie de l’Église est empoisonnée par ces traditions païennes telles les œufs peints de Pâques qui commémorent les sacrifices d’enfants à la déesse de la fertilité. En effet, les enfants nés des orgies organisées pour la déesse étaient sacrifiés à l’âge de trois mois l’année suivante, et leur sang servait à peindre les œufs qui « décoraient » les maisons !
 (Dominiquae Bierman, responsable juive messianique)
 
 
Question - suggestion : Pourquoi ne pas se souvenir de manière spéciale de la naissance de Jésus pendant la période de la fête des Tabernacle en octobre - période probable de la naissance de Jésus ?
 

ANNONCES
 
"FORMATION BIBLIQUE POUR TOUS" sur internet, par correspondance, dans l'église locale, à domicile, en centre de formation...

A la CCE - Mons
Communication Apostolique et Prophétique (Ecole Prophétique d'Evangélisation, de Mission et d'Implantation d'Eglises): TOUS LES DERNIERS WE DU MOIS. Prochaine session: Vendredi 24 AVRIL 2015 - 19H.
Publicité
 
Ce cite est référencé par:
 

Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone
FAIRE UN DON VIA PAYPAL
 
 
Nycodem.net, le Portail chrétien de la Nouvelle Naissance !
 
Aujourd'hui, il y a déjà eu 23 visiteurs (51 hits) Visitez-nous de nouveau et contactez-nous pour en savoir plus.
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
ENSEIGNEMENT APOSTOLIQUE - FORMATION BIBLIQUE POUR TOUS (FBT).